11 juin 2020 (extrait)

" Afin de répondre aux besoins grandissant de la France de former des ingénieurs aux expertises disciplinaires variées, les 5 écoles de l’Institut Polytechnique de Paris accueilleront les élèves de la nouvelle filière MPI (mathématiques, physique et informatique) dès 2023.

Attentives aux transformations en cours dans l’organisation des enseignements du lycée et des classes préparatoires aux grandes écoles, les écoles de l’Institut Polytechnique de Paris se réjouissent de l’annonce du lancement prochain d’une nouvelle filière mathématique, physique et informatique (MPI). Cette ouverture, en complément des voies déjà existantes, répond au besoin crucial de la nation de former des profils d’ingénieurs aux expertises scientifiques et techniques variées. Cette filière présentera un équilibre robuste entre enseignements de mathématiques, d’informatique et de physique avec une ambition forte dans chacun de leur programme.

Ce projet de formation est cohérent avec les enjeux actuels de transformation digitale de la société et des entreprises avec notamment l’introduction, longtemps attendue, d’un enseignement fondamental en science informatique dans des volumes significatifs dès la première année post-baccalauréat."   (...)

Texte complet :  https://www.ip-paris.fr/2020/06/09/filliere-mpi/

NSI | nouvelle formation au DIU "Enseigner l'informatique au lycée"

Une nouvelle formation au DIU "Enseigner l'informatique au lycée" (EIL) sera proposée en 2020-2021 pour les professeurs désirant enseigner la spécialité NSI l’année prochaine ou les années à venir.

L'académie de Paris avec le CNAM et Sorbonne Université s'associent pour la mise en place d'une nouvelle formation (inter-académique Paris-Créteil) au DIU (diplôme inter-universitaire) "Enseigner l'informatique au lycée" (EIL).

Compte tenu du coût * de la formation, il n'est pas prévu de formation tous les ans. Il est important que les enseignants qui envisagent d'enseigner plus tard NSI, s'y inscrivent.

* NDRL-EPI : "Si vous trouvez que l'éducation coûte cher, essayez l'ignorance" Abraham Lincoln

Attention, il y a seulement 12 à 14 places pour des enseignants de Paris.

Comment candidater ?

Les professeurs intéressés doivent se signaler rapidement, avant le 22 juin, en adressant un CV à l’adresse suivante <diu-nsi@ac-paris.fr> .

Par la suite, ils recevront un questionnaire de positionnement afin de déterminer leur niveau en informatique pour une éventuellement mise à niveau initiale.

La formation

Les 5 blocs de la formation se dérouleront tout au long de l’année scolaire 2020-2021, de novembre à fin mai.

Un aménagement de l’emploi du temps (service d'enseignement) sera nécessaire afin de libérer la journée du mercredi.

Retrouver le programme du DIU : Programme-diu-eil

icnisnlycee (Julien Launay)

" En cette période où le virus Covid-19 est actif, il est peut être intéressant d'expliquer aux élèves les mécanismes qui régissent une épidémie.

L'activité proposée permet aux élèves de découvrir progressivement ces mécanismes en utilisant différents simulateurs. Elle permet de voir des notions de probabilités.

Il sera ainsi possible d'adapter votre activité à différents niveaux.

L'activité pédagogique complète.

Le fichier de simulation (Scratch) de propagation du virus avec une personne qui contamine avec une probabilité de 1 une autre personne chaque jour.

Le fichier de simulation (Scratch) qui utilise des individus en mouvement aléatoire et visualiser la propagation du virus. (Il serait bien de rajouter les courbes d'évolution des population SIR)

Le fichier de simulation (Scratch) qui utilise le modèle S.I.R

Le fichier élève Python à compléter par les élèves pour utiliser la modélisation S.I.R (on pourrait demander aux élèves d'adapter le programme pour voir la proportion de personnes infectées pendant la durée totale, et trouver cette durée totale de l'épidémie.

Autre activité pédagogique pour amener des élèves à concevoir un modèle numérique afin de simuler une épidémie avec des mouvements aléatoires de personnes. Cette activité permettra aux élèves de découvrir la programmation objet progressivement. Les élèves vont apprendre à créer une classe (personne), puis à instancer un objet, à instancier plusieurs objets, à mettre en mouvement sur un canevas Tkinter des formes géométriques, à réfléchir sur de la programmation, et analyser le modèle aléatoire pour en déduire R0, lambda et Beta. Cette activité me semble s'adresser plutôt à des élèves de terminale.

Activité pédagogique.

Exemple de résultats que l'on peut obtenir pour visualiser l'évolution d'une épidémie, puis calcul de R0(t). On visualise bien que R0(t) décroît, et l'épidémie s'arrête.

fig1 r0

Je peux vous fournir les documents réponse, mais avant n'hésitez pas à me proposer vos solutions."

Julien Launay (académie de Lyon)

http://icnisnlycee.free.fr/index.php/14-programmation/programmer-en-python/70-analyse-des-mecanisme-d-une-epidemie

Pour un meilleur apprentissage de l'informatique à l'école

Nextinpact. Par Marc Rees  (le jeudi 04 juin 2020)

Dans une tribune, le député MoDem Philippe Latombe salue la création du CAPES section numérique et sciences informatiques, mis en place cette année. Une tribune qui intervient alors que France Digital plaide, parmi ses 25 propositions pour une stratégie européenne, en faveur d’une formation à l’IA de tous les publics et à tous les âges. 

« Il était attendu par beaucoup depuis quarante ans : le CAPES section Numérique et Sciences informatiques a enfin vu le jour. Les premiers enseignants stagiaires devraient entrer en fonction dès la rentrée prochaine, une très bonne nouvelle qui tend à passer inaperçue en ces temps de pandémie.

(…) Or, comme chacun sait, une discipline n’existe vraiment que lorsqu’elle est incarnée par des enseignants qui lui sont entièrement dédiés. (...)

En attendant, l’accès à la culture informatique reste dépendant des compétences acquises (ou pas) à titre personnel, au bon vouloir (ou pas) des enseignants en place, et au matériel mis à disposition (ou pas) des élèves. Cela laisse la part belle à l’à-peu-près et aux inégalités. À la fin du secondaire, les compétences informatiques des jeunes Français sont inévitablement hétéroclites, livrées aux hasards du parcours scolaire de chacun (...)

Il est donc essentiel que l’ensemble des élèves reçoive une formation complète aux sciences numériques. Et cela doit commencer dès le début de la scolarité. (...)

Enfin, la crise actuelle nous montre combien nous sommes dépendants des nouvelles technologies. Le rétropédalage étant inconcevable, faisons en sorte que ce soit pour le meilleur. Et cela passe avant tout par l’éducation. »

https://www.nextinpact.com/news/109043-tribune-pour-meilleur-apprentissage-informatique-a-ecole.htm

Internet et les réseaux

Dans le cadre de l’accompagnement de la mise en place des Sciences Numériques et Technologies (SNT) en classe de seconde et dans une démarche de diffusion de la culture numérique, l’académie de Versailles et ses partenaires, l’association Class’Code, Google Education et Simplon vous proposent une série de webinaires thématiques :

Le 4 juin 2020, sur le sujet d’internet et des réseaux (URL ci-dessous)

Les intervenants :

- Benoît Parrein (@bparrein) est Maître de Conférences à Polytech Nantes/Laboratoire des Sciences du Numériques de Nantes (LS2N). Il est titulaire d’un doctorat en informatique et d’une habilitation à diriger des recherches (HDR) obtenu respectivement en 2001 et 2015 à l’Université de Nantes. Il est expert en réseaux informatiques et réseaux pour l’Internet des Objets. Benoît Parrein intervient régulièrement dans le cadre du nouveau programme informatique pour les lycées (matières SNT et NSI) : webinaires Class’code, atelier Girl’r coding (RFI Atlanstic 2020)... sur les sujets de l’Internet et des objets connectés.

- David Roche (@davR74130) enseigne la SNT et la NSI au lycée G Fichet de Bonneville (74). Il est l’auteur des ressources pédagogiques présentes sur le site https://pixees.fr/informatiquelycee/ et il a participé au MOOC SNT Class’Code.

- Bastien Masse (@BastienMasse1) est coordinateur de la chaire EO&IA pour l’Éducation Ouverte et l’Intelligence Artificielle, Coordinateur Class’Code, Centre de Développement Pédagogique à l’Université de Nantes.

Vidéo :

http://www.dane.ac-versailles.fr/s-inspirer-temoigner/internet-et-les-reseaux#

«  Il s'agit d'éléments destinés à faciliter votre propre réflexion et il ne s'agit en aucun cas d'attendus de fin d'année imposés. » (...)

--------------------------

Pistes de réflexions concernant la fin de l'année scolaire en juin 2020 élaborées par l'inspection.

La priorité est de consolider les notions qui ont été travaillées durant l'année scolaire ainsi que celles qui auront pu être vues durant le confinement.

Le travail sur projet ne paraît pas prioritaire sur les objectifs précédents ni sur les points suivants, qui listent, thème par thème, ce qui peut être considéré comme à être traité prioritairement ou non en vue de la poursuite de la spécialité en terminale :

Histoire de l’informatique

Ce thème ne paraît pas prioritaire

Représentation des données : types et valeurs de base

Peuvent être privilégiées :

- la représentation binaire d'un entier positif et d'un entier relatif ;

- la représentation des nombres flottants ;

- les valeurs booléennes, les expressions booléenne ainsi que leur table ;

- la représentation d’un texte en machine.

Éventuellement non prioritaires :

- les changements de base pour les entiers ;

- les différents systèmes d’encodage.

Représentation des données : types construits

Peuvent être privilégiés :

- les tableaux ;

- les dictionnaires.

Les p-uplets ne sont pas prioritaires.

Traitement de données en tables

Peuvent être privilégiées :

- l’indexation ;

- la recherche dans une table.

La fusion de tables et le tri de tables ne sont pas prioritaires.

Interactions entre l’homme et la machine sur le Web

Peuvent être privilégiées :

- les modalités de l'interaction entre l'homme et la machine ;

- l’interaction avec l’utilisateur dans une page Web

- l’interaction client-serveur, requêtes HTTP, réponses du serveur.

Les notions d’évènements et de formulaire d’une page Web ne sont pas prioritaires.

Architectures matérielles et systèmes d’exploitation

Peuvent être privilégiées :

- le modèle d'architecture séquentielle (von Neumann) ;

- les protocoles de communications ;

- les systèmes d’exploitation ;

Ne sont pas prioritaires :

- tout ce qui concerne les langages machine ;

- la transmission de données dans un réseau ;

- la simulation et la mise en œuvre des réseaux ;

- la gestion des droits et permissions d’accès aux fichiers ;

- les périphériques d’entrée et de sortie ;

- l’Interface Homme Machine (IHM).

Langages et programmation

Peuvent être privilégiées :

- les constructions élémentaires ;

- la spécification ;

- la mise au point de programmes.

Ne sont pas prioritaires :

- La diversité et l’unité des langages de programmation ;

- l’utilisation de bibliothèques.

Algorithmique

Peuvent être privilégiées :

- le parcours séquentiel d’un tableau ;

- le tri par insertion et par sélection ;

- la recherche dichotomique dans un tableau trié

Ne sont pas prioritaires :

- La notion d’invariant de boucle et de variant de boucle

- L’algorithme des k plus proches voisins

- Les algorithmes gloutons

Quand un ministre de la République fait le VRP pour les GAFAM

Réponse de Cédric O, secrétaire d’État chargé du numérique, à une question parlementaire de Catherine Morin-Desailly, sénatrice de la Seine-Maritime, dans le cadre du débat "Stop Covid", la "question essentielle résidant dans la centralisation des données sur la plateforme "Health Data Hub" confiée Microsoft.

Cédric O: “La réponse elle est simple: nous avions le choix entre prendre une solution française - et l’évaluation technique est très claire - qui ne nous permettait pas, et je le regrette, de faire les recherches scientifiques que nous souhaitions faire sur les données de santé. […] Les solutions françaises, étant données le retard européen dans le Cloud - que je regrette profondément, mais je rappelle juste que les investissement d’Amazon, par an, c’est 22 milliards de dollars - nous n’avions pas la possibilité de faire tourner des algorithmes d’intelligence artificielle aussi développés, sur infrastructure française, que sur infrastructure américaine.”

Vidéo complète :

https://twitter.com/C_MorinDesailly/status/1265928910488961026

La bonne réponse aurait dû être : "On a fait un appel d'offres et c'est Microsoft qui a gagné". Mais pourquoi le secrétaire d’État ne l'a-t-il pas faite ? ... parce qu'il n'y a pas eu d'appel d'offres !

(communiqué par Stéfane Fermigier, Aful)