Archives par mois : novembre 2020

Les enseignants : panorama, carrières et représentations du métier

(novembre 2020)

Sont regroupées dans un volume de la revue Éducation & formations des études variées, différentes par leurs approches, quantitatives et qualitatives, données nationales et internationales, données statistiques ou entretiens.
" Nous disposions de synthèses de rapports de chercheurs autour d’un appel à contribution lancé par la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Éducation nationale (DEPP) en 2015. Ces analyses ont été complétées par des études plus récentes de chercheurs de la DEPP qui permettent ainsi de dresser une photographie inédite des enseignants du début du XXIe siècle.
Le numéro se conclut par un article hors thème concernant les parcours des élèves du panel de 1995 et celui de 2007.
Ce numéro, en dressant en 2020 un portrait des enseignants, leur est aussi dédié et se veut un hommage à tous ceux qui ont assuré un lien pédagogique avec leurs élèves pendant cette période sans précédent."  (...)
https://www.education.gouv.fr/les-enseignants-panorama-carrieres-et-representations-du-metier-education-formations-ndeg-101-306501


France 4 a décidé de rediffuser des leçons NSI tournées en mai-juin dernier pour la première et de diffuser de nouvelles leçons pour la terminale tournées au mois d’octobre :
Programme :
- Jeudi 19 novembre de 14h30 à 15h : Notion de listes en informatique et application aux images numériques (première)
- Vendredi 20 novembre de 15h30 à 16h : Qu’est-ce qu’une base de données relationnelle ? (terminale)
- Jeudi 26 novembre de 14h30 à 15h : Les dictionnaires en Python (première)
- Vendredi 27 novembre de 15h30 à 16h : Interrogation d’une base de données relationnelle (terminale)
- Jeudi 3 décembre de 14h30 à 15h : Les algorithmes de tri (première)
- Vendredi 4 décembre de 15h30 à 16h : Arbres Binaires de Recherche (terminale)
- Jeudi 10 décembre de 14h30 à 15h : Notions de web et d’interface homme-machine (première)
- Vendredi 11 décembre de 15h30 à 16h : Une introduction à la récursivité (terminale)

Le programme est composé des parties et sous-parties suivantes. Les sujets du baccalauréat garantiront que les élèves pourront choisir 3 exercices en évitant les parties en gras s’ils le souhaitent, et en se concentrant sur les « entrées prépondérantes » du programme.

1. Histoire de l’informatique
- Événements clés de l’histoire de l’informatique.

2. Structures de données
- Structures de données, interface et implémentation.
- Vocabulaire de la programmation objet : classes, attributs, méthodes, objets.
- Listes, piles, files : structures linéaires. Dictionnaires, index et clé.
- Arbres : structures hiérarchiques. Arbres binaires : noeuds, racines, feuilles, sous-arbres gauches, sous-arbres droits.
- Graphes : structures relationnelles. Sommets, arcs, arêtes, graphes orientés ou non orientés.

3. Bases de données
- Modèle relationnel : relation, attribut, domaine, clef primaire, clef étrangère, schéma relationnel.
- Base de données relationnelle.
- Système de gestion de bases de données relationnelles.
- Langage SQL : requêtes d’interrogation et de mise à jour d’une base de données.

4. Architectures matérielles, systèmes d’exploitation et réseaux
- Composants intégrés d’un système sur puce.
- Gestion des processus et des ressources par un système d’exploitation.
- Protocoles de routage (les liens avec les graphes ne sont plus dans le programme limitatif).
- Sécurisation des communications.

5. Langages et programmation
- Notion de programme en tant que donnée. Calculabilité, décidabilité.
- Récursivité.
- Modularité.
- Paradigmes de programmation.
- Mise au point des programmes. Gestion des bugs.

6. Algorithmique
- Algorithmes sur les arbres binaires et sur les arbres binaires de recherche.
- Algorithmes sur les graphes.
- Méthode « diviser pour régner ».
- Programmation dynamique.
- Recherche textuelle.


Document diffusé par les IA-IPR en charge de NSI dans les académies.

Contribution EPI n°4 aux États généraux du numérique

Nous savons tous que la construction des savoirs par chaque élève est hautement favorisée par ses relations avec les autres, la dynamique de la classe. Travailler ensemble est efficace et permet de s'enrichir les uns des autres. La dimension affective joue un rôle important dans l'éducation. Aussi, l'École des connaissances et des relations humaines, avec un usage raisonné du numérique. suppose davantage de moyens humains et matériels. L'éducation est un investissement essentiel pour l'avenir du pays. Il faut en finir avec cette obsession de faire des économies. Ceci étant dit, le SARS-CoV-2 nous impose le confinement plus ou moins généralisé. Or, de l'avis général, le confinement provoque une aggravation des inégalités scolaires, inégalités qui sont sociales. Des enfants ne disposent pas de matériel informatique à la maison ; de grandes disparités existent dans le domaine de l'aide scolaire parentale aux enfants ; la disponibilité des parents a ses limites de par leur travail ; l'exiguïté d'une partie des logements est réelle ... Les pouvoirs publics se doivent de compenser au mieux ces lourds handicaps. Par ailleurs, les problèmes techniques rencontrés sur le terrain par les enseignants ne manquent pas : difficultés pour se connecter, outils informatiques non adaptés... Où sont la logistique et les moyens matériels et humains nécessaires aux plans national et académique ? Les enseignants fabriquent des ressources pédagogiques et utilisent les ressources existantes. Mais quid de la façon de les mettre en œuvre ? Un document de l'OCDE indique que la réponse apportée par les pays de l'OCDE à la fermeture des écoles est assez similaire à ce qu'on observe en France, mais la France est parmi les pays les moins avancés en raison « d'un manque de formation ». Toujours le problème récurrent de l’insuffisante formation informatique et numérique des enseignants !