Articles

Extrait d'un article de Gérard Berry dans lexpress.fr

(…) «  Mais l'informatique n'est pas aussi simple qu'on le raconte souvent. Il reste beaucoup de problèmes scientifiques et techniques liés aux bugs et aux trous de sécurité, qui sont une question majeure aujourd'hui. En somme, l'informatique, c'est facile si on est peu exigeant, mais c'est difficile si on veut vraiment bien faire. Un enjeu majeur pour l'avenir, est d'enseigner l'informatique de l'école au lycée, de manière rigoureuse mais pédagogique. Je m'y investis avec d'autres, à travers la conception des nouveaux programmes d'informatique au lycée.» (...)

https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/l-intelligence-artificielle-n-est-pas-intelligente_2024279.html

 

Le n° 204 d'EpiNet (avril 2018) est en ligne : http://epi.asso.fr/epinet/epinet204.htm 

L'éditorial : Qui pour enseigner l'informatique ? Et l'IA dans tout cela ? http://www.epi.asso.fr/revue/articles/a1804a.htm 

Les articles :

Les ressources éducatives libres et les professeurs des écoles : Quels usages en Français et en Sciences-technologie au cycle 3 ? Ayman Hussein, Joël Bisault, Anne Delbrayelle.

Hyperpuissance de l'informatique - Algorithmes, données, machines, réseaux. Laurent Bloch.

Inventer l'Internet (Inventing the Internet). Laurent Bloch.

Historique du groupe ITIC (1). Jean-Pierre Archambault, Jacques Baudé.

Historique du groupe ITIC (2). Jean-Pierre Archambault, Jacques Baudé.

Rapport remis à MM. Jean-Pierre Chevènement et Alain Savary le 26 Juin 1982. Maurice Nivat, Gérard Berry et al..

Et toutes les rubriques habituelles ...

4 Commentaires

Dans son interview à 20 minutes, le 15 octobre 2015 (1), Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l'Education nationale, répond d'abord à la question « Quel est l’intérêt d'initier les élèves à la programmation » : « En apprenant à programmer, ils atteignent une véritable maîtrise de l’ordinateur. Coder, c’est aussi acquérir plus de rigueur dans la construction de la pensée. Car une ligne de code n’a de sens que par rapport à ce que l’on veut en faire. Le codage donne ainsi des bases de logique utiles dans bien d’autres disciplines. ». De bonnes et essentielles raisons en effet.

Plus loin, à la question « Ne faudrait-il pas créer un Capes et une agrégation d’informatique pour avoir de vrais experts du sujet ? », elle répond : « Cela reviendrait à créer une discipline à part entière. Or, le numérique traverse toutes les disciplines et nous voulons que tous les enseignants puissent l’utiliser dans leurs cours. Un enseignant d’anglais doit pouvoir se servir d’un laboratoire numérique de langues. Et un professeur de musique doit avoir la possibilité d’initier ses élèves au piano sur tablette. » Excellents exemples d'usages pédagogiques du numérique mais, en la circonstance, la ministre parle de deux choses complémentaires mais de natures différentes, à savoir l'informatique objet d'enseignement et l'informatique outil d'enseignement. Et, parenthèse, bien que le français traverse toutes les disciplines, il y a un cours de français et des professeurs de lettres.

Il existe des statuts éducatifs distincts de l'informatique et du numérique. On peut en proposer quatre.

...lire la suite