Audience de l’EPI et de la SIF par le Recteur Jean-Marc Monteil et Alain Séré.

Le 14 octobre 2015, Serge Abiteboul, Jean-Pierre Archambault et Gilles Dowek, au nom de l'EPI et de la SIF, ont été reçus par le Recteur Jean-Marc Monteil, nommé, en mars 2015, à la tête d'une mission sur la politique numérique pour l'Education nationale par le Premier Ministre Manuel Valls, et Alain Séré, IGEN.

L'audience s'est déroulée dans un climat de dialogue et d'échanges constructifs.

Nous avons évoqué le récent rapport de l'OCDE s'appuyant sur l'enquête PISA 2012. Nous avons rappelé l'importance décisive de la formation des enseignants pour la réussite des politiques d'intégration de l'informatique et du numérique dans le système éducatif. La formation concerne d’abord l’ensemble des enseignants, une bonne culture générale informatique étant une condition du développement des usages pédagogiques du numérique. Au delà, nous avons souligné qu'enseigner l'informatique suppose qu'il y ait des professeurs compétents pour enseigner l’informatique. Cela implique une formation en informatique comparable à celle par exemple en physique pour enseigner la physique, en biologie pour enseigner la biologie, etc. Cela implique aussi une formation à la pédagogie d’enseignement de l’informatique, notamment un enseignement centré autour de projets. Dans la perspective d'un enseignement d'informatique à tous les élèves, cela conduit à des mesures transitoires de formation intensive à l’enseignement de l’informatique de professeurs en exercice. Cela implique la création d'un Capes et d'une agrégation d'informatique.

Nos interlocuteurs nous ont exposé les grandes lignes de l'appel à projets pour le numérique éducatif e-FRAN, qui se situe dans le cadre du déploiement du plan numérique. Voir les « Orientations pour des projets de territoires éducatifs d'innovation numérique » (1). Cet appel vise à fédérer autour d'un projet innovant différents acteurs de l'éducation, constituant un territoire d'expérimentation délimité et comportant un potentiel de transformation des pratiques pédagogiques reproductible dans d'autres établissements. L'objectif est de contribuer à la formation des des professeurs, de faire en sorte que l'informatique et le numérique aient toute leur place dans les ESPE, ce qui n'est pas le cas actuellement. Les résultats de la recherche en sciences de l'éducation en général et, en particulier, sur les apports pédagogiques de l'informatique et du numérique doivent y jouer un rôle de premier plan.

Ouvert pour une période indéterminée, l'appel est doté de 30 millions d'euros. Il permettra notamment de financer des bourses doctorales (de l'ordre de 60 à 80 en 3 ans). Un comité de pilotage , présidé par la Ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem, et un jury sont mis en place. Nos interlocuteurs nous ont demandé de faire une proposition pour le jury.

Nos interlocuteurs vont poursuivre leur « tour de France », rencontrant de nombreux acteurs et des partenaires du système éducatif. C'est l'occasion de mettre en évidence l'omniprésence de l'informatique et du numérique dans la société, les enjeux éducatifs qui y correspondent, les avancées et les résistances importantes qui subsistent encore dans l'Education nationale.

Nous avons indiqué que nous étions prêts à nous impliquer dans e-FRAN de différentes manières.

Serge Abiteboul

Jean-Pierre Archambault

Gilles Dowek

(1) http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=91511

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *